Trappelune

>

10 ans plus

Textes & musique : Trappelune

Ça fait déjà 10 ans que j'me colle leurs trombines,
Chaque matin au p'tit dèj je prépare les tartines
Je mets d'la confiture et du bon beurre dessus
à moins que ce soit l'inverse, des fois je n'me rappelle plus
Et j'découpe des p'tits fruits, pour qu'y ait des vitamines,
Tout ça sans faire de bruit, ah les voilà qui radinent.
Y'en a une qui dit qu'elle a pas faim, elle se prépare une fondue,
L'autre qu'a pas faim non plus, elle met du Nutella d'ssus

J'en peux plus, chuis fatigué, c'est un vrai truc de fou,
Qui pourra m'expliquer que j'peux plus m'passer d'vous ?

Eh oui, déjà 10 ans que j'me coltine leurs fioles
Je n'sais pas c'qui m'retient d'leur coller des torgnoles
10 ans qu'elles me vomissent à l'arrière d'la bagnole
Bon là on est l'matin, j'les emmène à l'école
Y'en a une qu'est montée derrière, y'en a une qu'est montée devant,
Mais bien sûr celle qu'est montée derrière, elle veut absolument aussi monter devant
C'est pas juste, c'était toi hier, pousse toi ou j'dis tout à maman
M'en fous je raye la portière, et ton sac à dos je crache dedans !

J'en peux plus, j'en ai marre, j'ai le cerveau qui d'vient tout mou,
Pourquoi malgré ce tintamarre je n'peux plus m'passer d'vous ?

Ça fait déjà 10 ans, que je suis à leur service,
Trouve moi ma brosse à dents, viens faut re-skotcher une vis,
Oh non, pas encore du poisson, avec des légumes en brochetze
On te l'a déjà dit dix fois, on préfère vomir des neugetzes
Papa on est fatiguées, est-ce qu'on peut s'reposer ?
Traduisez jouer à la DS en regardant la télé
Pas moyen d'en tirer quatre notes de piano,
Ah si les voilà qui s'y collent quand j'écoute la radio

J'ai l'plafond embrumé, la breloque qui va dérailler,
Même avec les 4 pneus crevées, d'accord pour continuer

Ca fait bien long 10 ans, à supporter leurs âneries,
Et encore, elles c'est rien, y'a toute une ménagerie
On peut pas faire sa toilette sans marcher sur un chat
On peut pas aller aux toilettes sans pisser sur Doga
Au milieu du salon, on ramasse des étrons,
Caché sous la moquette, du vomis de croquettes
Mais papa, tu comprends rien, tout ça c'est bien normal,
Nous quand on sera grandes, on mettra des chevals

j'suis foutu, je vais craquer, j'ai la courge en bouillie
Qui pourra m'expliquer que sans elles je m'ennuie ?

Ça fait bientôt 10 ans, qu'on suit le même chemin
Et je ne rêve que d'une chose, c'est qu'un jour ça fasse 20